La prise de son stéréo (Part.2)

Écrit par MixCorner le 22 octobre 2016, dans - Audio - Dossier - Technique. | 67 visites pour cet article.

Suite de la première partie sur la prise de son stéréo, aujourd’hui on va aborder le couple ORTF et le AB.

LA PRISE DE SON EN ORTF

La prise de son en ORTF se fait également à l’aide de 2 micros cardioïdes. Cette fois les capsules ne sont pas superposées mais écartées de 17 cm (distance moyenne entre nos 2 oreilles) et les 2 micros doivent former un angle de 110°.

Le gros avantage de l’ORTF est de respecter la phase du signal et donc de reproduire une stéréo plus réaliste ensuite. Le principe de l’antériorité est lui aussi respecté. L’antériorité est du au fait que les capsules ne sont pas l’une sur l’autre et que donc par conséquent, un même signal ne peut pas atteindre les 2 capsules en même temps. Ce sont ces différences de temps (même minimes) qui créent des différences de phase et donc la stéréo.

Les micros utilisés pour faire un couple ORTF de qualité devront avoir une réponse en fréquence qui soit le plus homogène possible hors axe. Si ce n’est pas le cas, vous risquez d’avoir une sensation de « trou » au centre de votre prise de son. En effet, le « centre » de votre image stéréo est formé par l’addition du signal capté hors axe des 2 micros, c’est à dire par la partie droite du lobe du micro de gauche et la partie gauche du lobe du micro de droite comme illustré ci-dessous en vert.

Des micros de mauvaise qualité ont souvent une réponse en fréquence qui n’est pas homogène. Elle est différente dans l’axe et hors axe. Le signal hors axe est souvent dé-timbré (moins riche en fréquences) et c’est ce qui créer cette sensation de creux au centre seulement.

LA PRISE DE SON EN AB

Très simple à mettre en oeuvre, la prise de son en AB consiste à placer les 2 micros parallèles l’un à l’autre et dans un écartement allant 30 à 40 cm jusqu’à 3 ou 4 m voir plus. Le couple AB est très utile pour enregistrer de grands ensembles.

On peut utiliser soit des micros cardioïdes, soit des micros omnidirectionnels. Comme leur nom l’indique, les micros omnidirectionnels captent les sons venant de toutes les directions.

De part leur façon de capter le son, ils vont avoir tendance à mieux restituer l’acoustique de la pièce dans laquelle vous enregistrez. Ils sont donc à privilégier si vous avez la chance de bénéficier d’une bonne acoustique.

Dans le cas contraire ou si vous êtes contraints de travailler dans une pièce très réverbérante par exemple, les micros cardioïdes seront plus adaptés vu qu’ils capteront moins les défauts de l’endroit ou vous enregistrez.
Tout comme avec l’ORTF, on obtient une stéréo plus aboutie avec le couple AB. Ici, le phénomène de phase (décrit dans la section ORTF) est valable aussi.

Voilà, c’est tout pour cette 2ème partie. La 3ème partie sera notamment réservée au couple M/S qui est un peu plus particulier dans sa façon de fonctionner. A bientôt pour cette 3ème partie !

MixCorner




Vous voulez réagir ?

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.





Suivez nous !